Définition financière

S&P 500


Définition du S&P 500

L’indice S&P 500, pour Standard & Poor’s 500 est un indice boursier construit à partir de 500 grandes entreprises cotées sur les bourses américaines. Il est considéré comme l’indice de référence en ce qui concerne les actions de grandes capitalisations aux États-Unis et fait partie des indices les plus largement utilisés, au même titre que le Dow Jones Industrial Average ou encore le Russell 2000 en ce qui concerne les petites et moyennes entreprises.

À retenir

Calcul du S&P 500

Le S&P 500 est un indice pondéré par capitalisation boursière, c’est-à-dire que plus le capitalisation d’une société est élevé, plus son poids dans le calcul de l’indice est important. Pondération d’une société dans le S&P = Valeur de la société sur le marché / Valeur totale de toutes les sociétés du marché Considérons par exemple quatre sociétés A, B, C et D aux caractéristiques suivantes : Société A : 1 million d’actions en circulation, au prix de 30€ par action. Société B : 800 000 actions en circulation, au prix de 70€ par action. Société C : 800 000 actions en circulation, au prix de 10€ par action. Société D : 200 000 actions en circulation, au prix de 30€ par action. La capitalisation de chacune de ces entreprises est ainsi : Société A : (30€ x 1 000 000) = 30 000 000€ Société B : (70€ x 800 000) = 56 000 000€ Société C : (10€ x 800 000) = 8 000 000€ Société D : (30€ x 200 000) = 6 000 000€ La valeur totale de ces entreprises sur le marché de 100 000 000€, et le poids de chacune de ces entreprises dans le calcul de l’indice est calculé de la sorte : Société A : poids de 30% (30 000 000€/100 000 000€) Société B : poids de 56% (56 000 000€/100 000 000€) Société C : poids de 8% (8 000 000€/100 000 000€) Société D : poids de 6% (6 000 000€/100 000 000€) On remarque ainsi que, malgré une quantité d’actions émises identiques pour les sociétés B et C, leur importance dans le calcul de l’indice diffère grandement, tout comme pour les sociétés A et D malgré un prix par action identique. On comprend aisément qu’une variation du cours des actions de la société B aura ainsi une influence plus grande sur l’indice S&P qu’une variation de même ampleur pour la société D. Il est important de noter que, dans le calcul de la valeur totale d’une entreprise, ne sont prises en compte que les actions flottantes, c’est-à-dire les actions susceptibles d’être échangées sur les marchés boursiers. Sont donc exclues du calcul les actions détenues par des acteurs privés ne souhaitant pas les échanger. L’indice est enfin obtenu en sommant la capitalisation boursière de chacune des 500 entreprises, puis en divisant le résultat par un facteur : le diviseur S&P, gardé secret par Standard & Poor’s. Le diviseur n’est pas fixe et est ajusté en fonction des nouvelles émissions d’actions d’une entreprise et des fusions entre entreprises.

L’importance du S&P 500

De par le grand nombre d’entreprises qu’il considère et la prise en compte de la capitalisation boursière de chaque entreprise, l’indice S&P 500 est très souvent utilisé lorsqu’il s’agit de mesurer la santé des marchés boursiers américains. Il a ainsi notamment pris le pas sur le Dow Jones Industrial Average, moins complet. Ce dernier prend en compte uniquement 30 entreprises du secteur de l’industrie et ne pondère pas par la capitalisation, c’est-à-dire qu’il considère la valeur d’une action émise par l’entreprise seulement. Le S&P 500 n’est qu’un des nombreux indices proposés par l’agence de notation financière. On peut par exemple citer le S&P MidCap 400 et le S&P SmallCap 600, des indices concernant 400 entreprises à la capitalisation moyenne et 600 entreprises à la faible capitalisation respectivement. Les entreprises sur lesquelles est fondé le calcul du S&P 500 sont sélectionnées par une commission, et doivent répondre à un certain nombre de critères portant sur la capitalisation de l’entreprise, son secteur d’activité ou sa viabilité financière. La commission cherche ainsi à sélectionner des entreprises les plus représentatives des différents secteurs d’activités de l’économie américaine. Cette méthode de sélection d’entreprises se distingue ainsi de celles utilisées pour construire les indices Russell, une autre famille d’indice, pour laquelle les entreprises considérées sont déterminées uniquement à partir d’une formule mathématique. La pondération par la capitalisation totale des entreprises peut poser problème en cas de surévaluation. Si une entreprise dispose d’un poids important dans le calcul de l’indice (de nombreuses actions à un prix élevé) et que ses actions en circulation sont surévaluées, l’indice lui-même va souffrir de cette surévaluation et verra sa valeur augmenter.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies, utiles au fonctionnement du site, à des fins de mesure d'audience ou pour disposer de contenus et de publicités adaptés à vos centres d'intérêt. Pour obtenir plus d'informations ou pour modifier vos préférences cliquez ici. Fermer